Flaaak Magazine

Le petit guide des expatriés

Riton 24 novembre 2012 Petits guides Commentaires fermés

  • Sharebar

 

Vous allez pouvoir découvrir les joies d’une culture nouvelle, rencontrer des gens « vrais », échanger sur le monde, vous enrichir… tutututut!! Vous allez surtout pouvoir en faire des tonnes, et être enfin la grosse merde internationale dont vous rêviez. Petit résumé des attitudes à prendre (ou pas) pour être une bonne merde expatriée. Quelques heures d’avion en classe éco entre un bébé qui chiale et le succulent repas « gastro » servi à bord de votre avion, quelques bonnes

heures de décalage

(ah pardon de « Jetlag ») et ça y est vous êtes expatrié, pas de temps à perdre, répétez vos gammes.

 

SUR PLACE

Le franglais

« C’est smart », « tu peux demander la bill stp ? « , » t’as fait quoi ce week-end, j’ai chillé ».

À toutes les sauces, les mots anglais placés « inconsciemment » dans vos conversations vont devenir vos meilleurs amis, finissez par un « tu sais maintenant je rêve en anglais… » et vous aurez bien mérité la petite claque dans la gueule qu’on a envie de vous mettre.

 

La french touch

« Je m’y connais en vin »

Vous êtes désormais, pour tous vos nouveaux amis étrangers, « expert international grand diplômé d’œnologie ». Là-dessus, ne vous retenez pas, allez-y franco ! Oubliez la piquette à 2€ achetée chez  l’épicier du coin pour ne pas passer pour un « crevard qui ramène rien aux soirées ». Vous ne jurez que par le Bourgogne, le Bordeaux, les noms inventés de grands crus et faites fuser les termes techniques mal traduits « Oh, this is a wine of the new world, it’s fruity because the sun, you know ». Bref le pinard ça vous connait…, et pourquoi? Pfff « I’am Frencheu ! « 

Pour vous entraîner : un petit tutorial youtube sur la dégustation du vin fera l’affaire. Merci Auchan

 

Les droits de l’homme

« Attends la France c’est le pays des droits de l’homme quoi ! ».

La Déclaration des Droits de l’Homme dans la main droite, le discours de De Villepin à L’ONU contre la guerre en Irak dans la main gauche, vous devenez le Kofhi Annan français… Un avis SUR TOUT et, surtout, cette arrogance caractéristique du Français à l’étranger « Non mais il faut les comprendre. Depuis 1789, nous, on connaît la liberté et la démocratie, eux ne savent pas… et ils ne sont probablement pas encore prêts pour ça… ». Pour vous entraîner, défoncez un américain sur la politique interventionniste de son pays en arguant que la France aurait fait mieux. Préparez votre petite carte UMP d’enculé pour vous protéger quand on vous crachera dessus.

Pour résumer, n’hésitez pas à utiliser tous les subterfuges pour épater le monde entier : le Français à l’étranger a une réputation de beauf prétentieux, et bien soit, SOYEZ PATRIOTE !

 

 

EN CONFCALL (OU « CONF’ ») AVEC LA MAISON

Benjamin le sait lui

L’illusion

« Mais, tu sais c’est difficile à expliquer, ça n’a rien à voir la vie ici ! »

N’épargnez pas votre entourage de métropole, au contraire : faites leur comprendre que votre vie a basculé depuis votre expatriation… Avant, vous étiez cool, aujourd’hui vous êtes au-dessus!

Avant, vous sortiez, vous voyiez vos amis et vous pratiquiez au choix un sport ou une bière de clochards. À l’étranger vous faites quoi de plus… Et ben pas beaucoup plus, mais, tout étant affaire de présentation, vos soirées seront plus « incroyables », vos amis plus « cools » et votre alcool « génial faut vraiment que t’essayes ».

Pour éviter d’attraper le « boulard » (aka la grosse tête), rappelez-vous quand même que les expatriés font aussi caca et que la chiasse est un passage obligatoire des destinations exotiques.

En bref, être une grosse merde en France ou à l’étranger ne change rien, vous êtes le même, mais ça chuuuuuut, vos proches ne le savent pas.

 

Faire de la photo (et investir dans un réflex)

« Je me suis mis à la photo là-bas, tu veux voir ?»

Quel intérêt y-a-t-il à partir loin si on ne peut même pas pourrir le Facebook des gens avec 500 photos de plages et de soirées incroyables ? Devenez artiste et multipliez les clichés de votre nouvelle vie.

Le petit plus : le fish eye, ou l’application Instagram histoire que personne ne doute de votre talent.

 

 

VOUS RENTREZ

EN FRANCE

J’ai changé

« Par contre, la France je ne pourrais plus… »

À placer en rentrant, histoire de montrer à tous vos « anciens – moins bien » amis à quel point, eux, sont des losers.

Pour  maîtriser cette phrase, travaillez un petit regard lointain (« dans ma tête je suis encore là-bas tu sais ») et entraînez-vous devant le miroir. Effet garanti.

 

Attention derrière vous !

Zaz/ Zavatta

« Je suis citoyen du monde maintenant ».

Attention quand même !! Là vous rentrez en terrain miné, plein de quilles de jonglage, de didgeridoo et de musiques festives. Prenez garde à ne pas franchir le pas.

 

Grosse merde sans frontières

«Pauvres, mais tellement généreux, des gens vrais tu vois…»

Mention spéciale pour l’humanitaire : là vous pouvez vous sentir au-dessus du commun des mortels. Imaginez, vous vivez à l’étranger ET vous sauvez un pays pauvre. Là, c’est le pompon ! À votre place, on n’adresserait plus la parole à vos anciens amis, le choc culturel risquerait d’être trop fort.

 

Maintenant qu’on vous a donné tous les trucs, courrez acheter votre billet d’avion et partez à l’aventure car, comme dit le proverbe, « les voyages forment la grosse merde ! »

 

Allez ciao les expats’

Flaaaaaaaaaaak

Riton

we look back at 7 amazing years
woolrich arctic parka Hair Color Tips For Your Hairstyle

crystallized purses and designer scarves
wandtattooGreat Supplements for Radiant Skin and Hair

Comments Closed

Comments are closed.